Le Temple Shaolin (小林寺 : Shàolín Sì) du 03-09-2007 au 04-09-2007
 

Le Temple Shaolin
Note du rédacteur : 4.6/5
Note du public : 5/5 [10827 votes]
Mauvaise note12345 Bonne note commenter l'article

Description
Situé au pied du Mont Song Shan (une des 5 montagnes sacrées de Chine, dans la province du Hénan), le temple de Shaolin (le temple de la petite forêt) est en fait un grand site de plusieurs attractions, y compris le Temple Shaolin en lui-même, la Forêt des Pagodes, etc.
Le Temple Shaolin est certainement le monastère bouddhique le plus connu en Occident, et est à l'origine du Kung Fu de Shaolin si populaire dans le cinéma Hong-Kongais.


Histoire
Statues de moines devant la salle des spectacles de Kung Fu, au Temple Shaolin Un des plus anciens temples de l’histoire de Chine, le Temple Shaolin a été fondé en 497 sous la dynastie des Wei du Nord, en l’honneur de l’indien Buddhabhadra (跋陀), venu en Chine en 464 pour y prêcher le Bouddhisme Nikaya, devenant ainsi le premier patriarche de Shaolin.
Le Temple est également connu pour son lien avec le Bodhidharma. Selon la légende, on refusa l’entrée au monastère à ce moine indien venu en Chine prêcher un nouveau genre de bouddhisme, à la suite de quoi il passa neuf ans à méditer face à mur, dans les montagnes Song Shan. On peut encore visiter cet endroit qui aurait été imprégné de l’ombre du moine en méditation. Il fut finalement admis dans l’enceinte du Temple, avant d’en devenir patriarche et de développer le bouddhisme Chan, mieux connu sous le nom de bouddhisme Zen.
Soumettant les moines Shaolin à un régime d’exercices martiaux faits de techniques respiratoires et de 72 techniques de défense, Bodhidharma fit du Temple Shaolin le berceau du Kung Fu, art martial mêlant philosophie, religion, profession, médecine et manière de penser. Cet art avait pour origine le fait de parfaire leur condition physique afin de supporter les heures de méditation et afin de pouvoir se défendre contre les brigands et les animaux de la forêt.

Forêt des Pagodes, Shaolin Temple La légende des moines combattants Shaolin débuta au début de la dynastie des Tang dans la première moitié du 7ème siècle, quand ils aidèrent Li Shimin, futur empereur Taizong, dans sa lutte contre les rebelles, et qu’ils lui sauvèrent la vie. Reconnaissant, il participa ensuite à l’essor de la grandeur du Temple, notamment en autorisant les moines à poursuivre leur formation militaire. Plus tard, au temps de la dynastie Ming (1368 – 1644), la renommée du Kung Fu Shaolin s’étendit lorsque ses moines reçurent un statut militaire et dirigèrent des campagnes contre les rebelles et les bandits japonais.
La suite de l’histoire du Temple est moins grandiose, étant plusieurs fois pillé et incendié. Ainsi les Mandchous détruisirent le temple en 1647 et massacrèrent presque tous ses moines. Rebâti tardivement en 1800, il fut une nouvelle fois brûlé et pillé par le Seigneur de la Guerre Shi Yousan durant la période de troubles au début de l’ère communiste.
Enfin, en 1972, le Temple Shaolin renaît à nouveau de ses cendres quand le Président américain Richard Nixon insiste pour le visiter, forçant le gouvernement chinois à redégager les accès au Temple oublié en traçant une route au bulldozer et en dynamitant les lourdes portes qui refusaient de s’ouvrir. Enfin le temple put être restauré en 1970 par les fonds du maître So Doshin, fondateur de la puissante école Shorinji Kempo. Ce n'est qu'en 1981 qu'il fut officiellement ré-ouvert.


Coûts
Compter 100 yuans pour l'entrée au site qui donne accès à tous les temples. Pour les escapades dans la montagne en mode flemmard, compter une centaine de yuans supplémentaires si vous prenez le câble. Par contre, vous pourrez économiser côté nourriture, vu qu'il n'y a quasiment que des ramens à manger chez les vendeurs. Idem pour le logement, si vous restez dans les auberges du coin, vous devriez bien pouvoir négocier.

Durée et temps nécessaire
1 jour pour les principales attractions touristiques.
Mais prendre 2 jours pour être tranquille et se balader dans la montagne.


lieux intéressants
le Temple Shaolin (même s'il est encore en reconstruction),
la Forêt des Pagodes,
la Balade le long des Falaises et le pont suspendu (Hanging Plank Road),
les Spectacles de Kung Fu Shaolin,
l'Académie Song Yang,
le Temple YongTai,
Shifang Buddhist Temple (Temple aux 1000 Arhats),
la Cave du Bodhidharma,
le Monastère du Premier Ancêtre,
le Monastère du Deuxième Ancêtre


Notre trajet
Temple aux 1000 Arhats, au Temple Shaolin

Départ de Xian pour Shaolin


Que de pérégrinations pour arriver au temple tant convoité sans passer par les agences de tourisme qui prennent gros au passage. Tenter l'aventure, soit, mais ne pas trop en faire, surtout en Chine. Le mieux reste quand même toujours de suivre les chemins tracés, ici.
On avait donc prévu d'aller à Shaolin Temple après Xian, sur le chemin du retour vers Shanghai, et d'y passer 2 jours. On a donc pris le train de nuit pour se rapprocher de Shaolin, en faisant Xian - Luoyang (la deuxième ville la plus proche du temple) sur sièges durs (manque de place ... manque de pot !). Je vous laisse déjà imaginer l'horreur, puisque sur une échelle de 1 à 5 ces places étaient les pires. En comparaison, le RER surchauffé et tout transpirant aux heures de pointe est un petit bonheur. Impossible donc de dormir.
Une fois arrivés à Luoyang ... il était 4h45, la ville était complètement morte et sinistre, à part les rabatteurs et chinois mal intentionnés qui traînaient autour de la gare et qu'on a vite évité. On a failli mourir de froid, on ne savait pas où loger à Shaolin, on ne savait même pas trop comment y aller, comment revenir à Luoyang et on n'avait même pas de billet de retour pour Shanghai. Bref l'aventure.
On a cherché un Mac Do ou quelque chose comme ça où être au chaud, mais c'était sans compter sur le fait que Luoyang, malgré qu'elle ait été une capitale un temps, n'avait même pas de Mac Do. Tout juste une gare et c'était déjà beaucoup. On est donc allés d'hôtel en hôtel pour chercher une connexion, avant d'abandonner à force de se faire refouler.
A 6h30 les guichets de la gare ont ouvert et on a pu aller acheter nos billets, alors que le soleil se levait et que la chaleur revenait ... les voitures aussi !
On avait donc prévu d'aller en début d'après midi à Shaolin, après une visite aux grottes de Longmen, fameuses pour leurs bouddhas. A 7h on a donc pris un bus direct depuis la gare (3 yuan, alors que les rabatteurs voulaient nous faire payer 30 yuan) pour Longmen. On a ensuite rejoint le début du site à pied ... et là on s'et rendu compte que c'était particulièrement cher (120 yuan par personne je crois). On a beaucoup hésité ... et comme on manquait de temps, on a finalement rebroussé chemin. Et voilà comment on est passé d'un des plus beaux sites historiques de Chine ^^. Enfin, on n'aurait pas eu beaucoup de temps pour Shaolin, après, on se serait pressés, et on avait déjà vu des grottes comme ça à HangZhou dans les flans de la montagne du Temple Ling Yin.
Une fois rentrés à Luoyang, on a embarqué pour un car de rabatteurs (oui on a craqué, mais en fait il n'y avait pas d'autres moyens à part le taxi bien trop cher), en direction de Shaolin. Ne comprenant rien, on est montés avec Claire pour environ 20 yuan. Là, on se met à attendre 30 min que le rabatteurs trouvent d’autres proies … en vain.


Stèle à Song Yang Academy, au Temple Shaolin

Arrivée à Song Yang et première blague :


Dans le car, un chinois se lève et prend le micro pour se mettre à faire une description des montagnes, avant de donner des badges de tourisme et récolter de l'argent. Il s'approche de Claire et moi et nous demande si on comprend le chinois. On lui fait comprendre que non, suite à quoi il renonce à nous demander la somme supplémentaire pour la visite guidée des lieux. C'est ainsi qu'en prenant un car qu'on pensait direct pour Shaolin (c'est ce que les rabatteurs nous on fait croire bien sûr, mais les rabatteurs sont la pire chose qu'on puisse rencontrer en Chine à part les brigands et les bébés qui vous ****** dessus ^^), on s'est finalement retrouvés involontairement à Song Yang Academy. On a donc suivi le groupe en payant les 160 yuan (temple Shaolin, Song Yang Academy et Temple YongTai), jusqu'à ce qu'on nous refasse monter et qu'on nous emmène au Temple YongTai. Rebelote, puis on remonte, et enfin on arrive à Shaolin à 14h alors qu'on était montés dans le car à 8h et que le trajet devait prendre 1h.

Temple Shaolin

Enfin, le Temple Shaolin :


Une fois arrivés tardivement (les sites de Shaolin ferment à 17h30), on s’est mis à chercher un hôtel pour y passer une nuit … et au lieu de passer par l’entrée principale pour touristes qui donnait sur le grand complexe d’informations et de vente (qu’on croyait être le Temple à proprement parler), on a contourné par le haut pour rentrer dans les bâtiments normalement réservés aux élèves. L’ensemble tout boueux et particulièrement bien délabré abritait quand même une sorte d’hôtel pour touristes peu demandeurs où logeait un groupe de russes. Effrayés par l’inconfort (et d’ailleurs il n’y avait même pas de réception !), on a cherché un hôtel un peu plus confortable en suivant les conseils de la russe, en descendant la petite route qui mène aux autres sites de Shaolin.
Au bout de 5 minutes de marche en ayant quitté le complexe touristique, on est donc tombés sur le centre des représentations de Kung Fu Shaolin (pas de représentation en extérieur, il pleuvait trop). On a continué sur la même route encore 5-10min, puis on a tourné sur notre gauche en laissant le Temple Shaolin sur notre droite (on se demandait ce qu’était ce grand ensemble ^^), et on est monté chercher une auberge sur la rive gauche de la petite rivière, sur les conseils d’un agent qu’on venait de croiser (enfin une personne qui pourrait nous renseigner).
Deuxième grosse bonne surprise, à la place d’un hôtel ou même d’une auberge, on tombe sur un ensemble de petites maisons complètement délabrées. Mais effectivement, l’un de ces taudis offrait des chambres. Haha. Et comme on n’en pouvait plus de chercher, on a accepté une chambre avec chiottes à la turque (imaginez les odeurs) à côté d’un lit … enfin d’une planche deux places avec une couverture dessus. On a négocié le tout à 60 yuan pour deux (6 euros !), puis on est repartis visiter le site Shaolin, après avoir posé nos affaires, inquiets.

Coin de l’auberge sur le gauche de Shaolin Temple

Spectacle et dodo :


Après avoir quitté l’hôtel, en redescendant le petit embranchement qui y menait, on est retombés sur le chemin principal qui relie les sites au niveau du Temple aux 1000 Arhats (Shifang Buddhist Temple). Après cette petite bouffée d’air frais et après avoir dévisagé les 1000 statues de moines, on est retourné au centre d’entraînement où ils faisaient les représentations d’arts martiaux, et là on s’est enfin régalés en assistant à la dernière représentation de Kung Fu de la journée.
On a ensuite exploré le complexe touristique déjà presque vide (un lundi de fin aout) afin de planifier notre trajet du lendemain, avant de rentrer à l’hôtel pour tenter de dormir. Mais entre les braillements de la famille qui tenait le taudis, les aboiements des chiens de dehors, l’odeur des chiottes turques, le froid qui nous poignait et la dureté de la planche, on n’arrivait pas bien à dormir. Tantôt je me mettais sur la couette pour avoir moins mal au dos, tantôt je me remettais dessous pour moins avoir froid … Bref une deuxième nuit épique, après celle passée dans le train sur les sièges durs.

Monastère du premier ancêtre, Shaolin Temple

Journée de touriste à Shaolin :


Le lendemain, on s’est levés tôt pour profiter de notre journée, surtout qu’on devait repartir de Luoyang le soir même pour Shanghai et qu’on ne savait pas trop comment on pourrait rentrer depuis Shaolin.
Et là, après la journée de calvaire et les deux nuits affreuses (3 nuits affreuses si on compte que la première nuit, à Xian, Claire n’avait pas pu dormir à cause des chinois qui avaient appelé à 3h du mat pour nous proposer des massages … coquins en insistant et en nous rappelant à chaque fois qu’on raccrochait, sans compter les klaxons des voitures la nuit). Bref après tous ces moments très durs, la journée qui a suivie était un paradis ^^.
On voulait tout d’abord gravir le mont Song Shan, mais le moto-pousse nous avait trompés en nous montrant le pont de corde et la falaise et en nous emmenant au premier petit câble qui correspondait au Monastère du Premier Ancêtre. Comme on pensait devoir prendre le pont de câble, on n’a quasiment pas vu le monastère, et on est montés dans la montagne (photo 33) en s’enfonçant jusqu’à abandonner et redescendre. Là on s’est expliqués avec le moto-pousse, qui nous a dit qu’il nous emmènerait au bon câble maintenant, mais on est finalement partis à pied (il y en avait que pour 5 minutes ^^) en lui chourant sa carte. Mais mine de rien cette première balade dans la montagne nous avait quand même déjà beaucoup plu !
Falaise du Mont Song Shan, Temple Shaolin On a alors ensuite pris le deuxième câble pour la Falaise du Mont Song Shan , et là c’était l’émerveillement ! On y a passé 3h à contempler les falaises magnifiques et le paysage qui se dévoilait au fur et à mesure que la brume s’intensifiait ou s’évaporait. A midi on était donc redescendus par le câble, et on est allés directement à pied à la Forêt des Pagodes, toujours armés des sacs de voyage et des sacs de souvenirs qu’on avait acheté. Là encore on a adoré cette petite visite au milieu du cimetière des moines, et ça nous a fait le plus grand bien de retrouver la civilisation en voyant ces armées de touristes chinois déferler. Nous qui en avions marre de ces bains de foule d’habitude, on s’est rendu compte que c’était quand même plaisant de rester sur le chemin balisé et se laisser guider.
Ensuite, après la forêt des Pagodes, on a continué de redescendre la route principale pour atteindre enfin le Temple Shaolin, à proprement dit (à noter qu’on en avait déjà visité un bout la veille : on était rentré dans l’aile gauche, puis arrivés au bout, on a vu qu’il y avait un passage derrière. Le moine a essayé de nous empêcher d’y aller, mais comme il voyait qu’on ne comprenait pas il nous a laissés entrer dans une cour en rénovation pas encore ouverte au public dans laquelle étaient entreposées des petites statues en bois de moines combattants. On reprenant vers la droite on a donc abouti sur le Temple sans le savoir, et sans rien payer, donc. ^^). Bref, ce mardi on est donc retournés au Temple par la porte principale cette fois, inquiets de ne pas avoir à payer encore 100 yuans, vu que notre billet n’était que pour un jour et qu’on l’avait épuisé la veille (même si on n’avait quasi rien vu). Ca a réussi, il y avait tellement de monde qu’ils n’ont pas vérifié attentivement. Après une visite de quelques heures, on est alors retournés voir une deuxième fois le spectacle d’arts martiaux, et en sortant on a pu assister à la représentation en extérieur qui avait été annulée la veille.

Les étudiants Shaolin qui partent à l’entrainement, Shaolin Temple

Le retour, hélas :


Pour être sûrs de bien rentrer à l’heure à Luoyang pour chopper le train de nuit qui devait nous ramener à Shanghai, on a compté au moins 4h de marge. On cherche donc les cars qui partent tout de suite, assaillis par les rabatteurs, les vendeurs et les taxis qui attendent à l’affut à la sortie du site Shaolin, et sur nos gardes on préfère attendre en dehors sans payer. On s’est finalement rué sur un car en train de partir, en montant à l’arrache et en négociant le prix une fois monté pour qu’ils aient pas le choix ^^. On est donc partis très tôt, dans un car encore censé être direct … et qui au lieu de mettre 1h a mis plus de 3h !! Il est passé par Zhengzhou (à l’opposé de Luoyang), est revenu par d’autres sites, s’arrêtant plusieurs fois pour chercher d’autres passagers), et roulait super doucement parfois, sans raison. Donc si vous avez de l’argent … le taxi est quand même une bonne solution pour rentrer vite. Négociez le prix avant de monter et demandez bien à quelle heure vous arriverez, et ce sera ok.
Bref voilà, encore un voyage en train pour le retour vers Shanghai, mais cette fois ci en couchette (dure, certes, mais en comparaison avec nos précédentes nuits, c’était un régal). On est donc arrivés mercredi matin à Shanghai, pour poser nos affaires, prendre une douche et repartir au boulooot, après 4 jours de petite aventure dure mais vraiment géniale ! A refaire, si je pourrais, plus tard, une fois que le temple sera déjà plus reconstruit et qu’il aura retrouvé sa grandeur d’antan.


Comment y aller et s'y déplacer
En bus ou en taxi depuis Luoyang, Zhengzhou ou Denfeng.
Les rabatteurs vous sautent dessus dès la sortie de la gare, pour vous traîner jusqu'à leur bus.
Attention, il faut négocier les prix, et trouver des bus déjà assez pleins, sinon il faudra attendre que les rabatteurs trouvent de nouveaux touristes pour remplir le bus.
Il faut compter entre 1h et 2h pour aller de Luoyang à Shaolin, ça dépend si le bus s'arrête souvent pour trouver d'autres passagers.


Nourriture
Si vous pouvez ramenez de la bouffe!
Sinon il y a des petits restaurants qui vendent des nouilles, du pain farci à la viande...s sur les ramens et n'oubliez pas de demander l'eau chaude là où vous les achetez!


Achats
Le choix ne manque pas: t-shirts "Shaolin", armes, sacoches, figurines, cds, peintures...et même des herbes de médecine chinoise vendues par des moines.

Renseignements
Au "tourism center" à l'entrée de Shaolin temple (sur la gauche).
Ne faites pas confiance ni aux rabatteurs, ni aux chauffeurs.


Logement
Pour ceux qui n'ont pas l'âme aventurière, trouvez un hôtel à Zhengzhou ou à Luoyang. Pour ceux qui veulent dormir à Shaolin temple, il y a des hôtels assez glauques, et des petites auberges. Attention, ce n'est pas le luxe: lit ultra dur (pas de matelas), pas de savon ni de serviette. N'oubliez pas de négocier les prix.

par NanoRoux, le 01/01/1970


Vos Commentaires

Vous y êtes allés ? N'hésitez pas à nous dire vos impressions pour les prochains visiteurs ! Ou si vous avez simplement une remarque sur la page ...


Poster votre commentaire

 
Mauvaise note12345 Bonne note
Nom :

Titre :

Message :

Adresse mail :

Site internet :

 

Note du webmaster : le site ayant été attaqué par des webmasters peu scrupuleux voulant faire leur pub gratuitement (je ne vous détaillerais pas le contenu ...), je suis obligé de fermer cette partie de commentaires. Désolé pour ceux qui avaient un message intéressant. Il semble aussi qu'à cause de ces gens, la bande limite du site ait largement été dépassée plusieurs fois et le site coupé.
Retour au haut de page.
Retour à l'accueil.


Design by Nanoroux