Hangzhou (杭州 : Hángzhōu) du 28-07-2007 au 29-07-2007
 

Hangzhou
Note du rédacteur : 4/5
Note du public : 5/5 [4889 votes]
Mauvaise note12345 Bonne note commenter l'article

Description
"Il y a le Paradis au ciel. Et sur terre il y a Suzhou et Hangzhou." a dit Chaoying au temps de la dynastie des Yuan. Eh bien c'est toujours pas faux. Pourtant forte de 2 millions d'habitants, cette petite ville de Chine aux abords de Shanghai a de quoi séduire par son environnement sauvage et magique, bordée au Nord par la rivière Qiantang, à l'Ouest par les collines et nourissant en son centre le fameux lac de l'Ouest ponctué de pagodes et sites historiques.
Ville verte et peu polluée où il fait bon se reposer, c'est une des destinations privilégiée des Shanghaïens (HangZhou n'étant qu'à 180km au Sud Ouest de la mégalopole économique), notamment pour son temple de Lingyin, sanctuaire bouddhiste de renom encore lieu de pélerinage. C'est même une des deux principales destinations touristiques de Chine avec Guilin, inondés tout au long de l'année par les masses de voyageurs Chinois.


Histoire
Pagode Baochu (pagode blanche) au bord du lac de l'Ouest à Hangzhou Anciennement capitale des Song du Sud, Hangzhou voit ses origines remonter jusqu'à la première dynastie de Chine : les Han, en 221 av. JC, bien que ses murs d'enceinte ne furent pour la première fois bâtis qu'en 591 sous la dynastie des Sui.
La ville devint d'abord prospère avec la construction du Grand Canal la reliant notamment à Suzhou, en 610, avant de devenir capitale du royaume Wuyue de 907 à 978 durant la période des 10 royaumes. Alors nommée Xifu, elle était l'une des trois plus grands pôles culturels du Sud de la Chine durant le 10ème siècle, avec Nanjing et Chengdu, développant alors des arts et une architecture de temples bouddhistes particuliers. Cosmopolite, la ville se mit à entretenir des missions diplomatiques non seulement avec le reste de la Chine mais aussi avec la Corée ou le Japon.
Mais Hangzhou ne connut véritablement son apogée que sous le règle des Juchen lorsque ces envahisseurs, ancêtres des Mandchous renversèrent la dynastie Song. Ils s'emparèrent en effet en 1126 de Kaifeng, capitale des Song, capturant l'empereur et les hauts dignitaires, forçant le reste de la cour à s'exiler vers le Sud, se réinstallant à Hangzhou pour y fonder ce qui devint alors la capitale des Song du Sud et le centre diplomatique et culturel du Sud de la Chine, quadruplant rapidement sa population (500 000 à 1,75 millions en 1275 !). C'est d'ailleurs à cette période que Marco Polo visita la glorieuse cité, la qualifiant d'une des plus splendides au monde.
En 1276, les Mongols prirent le pouvoir en Chine et installèrent leur pouvoir à Pékin, diminuant la grandeur de l'ancienne capitale Song toutefois encore cité commerçante prospère.
Hangzhou s'effondrit ensuite en 1876 avec la révolte des Taiping, guerre civile la plus sanglante de l'histoire de l'humanité, lorsque Hong Xiuquan, l'autoproclamé messie et petit frère de Jésus Christ assiégea la ville puis la réduisit en cendre, causant la mort de plus de 500 000 habitants par les épidémies, la famine et la guerre. Cet épisode détruisit la plupart des magnifiques monuments de Hangzhou, le reste étant endommagé durant la Révolution Culturelle de Mao Zedong.


Coûts
La Pagode de Leifeng en arrière plan, depuis le temple Jingci à Hangzhou Argh ! Voilà du racket de tourisme bien organisé ! Hangzhou étant une des premières destinations touristiques en Chine, ils peuvent se permettre de faire payer le voyageur très cher ... et ils le font ! Rien de dramatique par rapport aux prix européens, mais il faut savoir que 99% des touristes sont chinois et que eux n'ont pas autant d'argent que nous (nous on n'en avait d'ailleurs pas beaucoup ^^).
C'est donc la ville la plus chère et surtout la plus mensongère et attrape-touristes qu'on ait vue, ce qui est le seul point faible de la ville, je dirais. En deux jours on s'est ainsi fait arnaquer grassement deux fois et on avait souvent l'impression qu'on essayait de nous soutirer de l'argent discrètement (par exemple à la maison de thé qui nous fait payer deux pour un seul thé, l'équivalent de 10 repas chinois ou les paiements à la chaîne au Temple de LingYin).
Mettez donc un peu plus de côté pour cette ville, ça vaut quand même le coup. Pour notre part, en essayant de dépenser le moins possible (avec notre salaire d'étudiants exploités à 4,5€ par jour on n'allait pas aller bien loin ^^), on a payé au total pour 2 jours et à deux 1000Y (180Y aller retour Shanghai-Hangzhou, 250Y pour l'hôtel, 280Y pour la bouffe (arnaque de la maison de thé), 38Y seulement en transport, et surtout 300Y pour les visites).


Durée et temps nécessaire
2 jours suffisent très bien, même si le cadre très charmeur pourra facilement vous lier à la ville plusieurs jours.

Plan de Hangzhou, par Google Earth :

Agrandir le plan


lieux intéressants
- Lingyin Temple (Temple de la solitude inspirée)
- Forêt aux 1000 bouddhas

- Leifeng Pagoda (ou Pagode au Serpent Blanc)
- Pagode aux 6 harmonies (Liuhe Pagoda)
- le Lac de l'Ouest (West Lake ou Xi Hu)
- les 3 petites îles au milieu du lac Xi Hu
- les Jardins de l'empereur

- Temple Jingci
- Pagode Baochu
- Musée de la Médecine Chinoise


Notre trajet

Départ en train pour Hangzhou


Réveil à 5h45 pour partir en train de Shanghai, direction gare du Sud … et déjà on loupe l’arrêt de bus pour Jing An, ce qui nous oblige à prendre le taxi plutôt que de continuer en métro (mais finalement on n’en a eu que pour 20Y à faire Jing An – Gare du Sud, ce qui est plutôt une bonne idée en fait). On arrive alors à la Gare du Sud de Shanghai … particulièrement impressionnante ! De toutes celles qu’on aura vues c’est de loin la mieux faite ! Spacieuse, très bien construite, à l’architecture ahurissante (un énorme dôme en fait) et aucun problème de Chinois en masse. On se croirait dans un aéroport classe ! Rien à voir avec les petites gares crasseuses et hyper encombrées qu’on trouve ailleurs.

Le train lent Shanghai – Hang Zhou :
44Y par personne, une heure trois quarts de trajet au cours desquels j’ai vainement tenté de m’endormir, en proie à des maux de ventre. Encore ? Le train étant étonnamment bondé, de nombreuses personnes restaient debout dans l’allée. Hé oui, le surbooking existe aussi largement pour les trains, les personnes devant impérativement prendre le train montant alors sans place assise.
Le train est très large, et spacieux, un régal. Il est même globalement propre, sauf le sol qui est tellement immonde que je n’osais pas y poser le pied sans mes sandales. Un type debout à côté de nous s’est même mis à y lâcher un bon gros molard bien audible et en faisant comme si de rien n’était. Les chinois à côté de lui faisaient aussi tellement bien le « comme si de rien n’était » qu’on aurait pu croire qu’ils trouvaient ça normal. J’espère que non … Mais hélas …

Jardins de l'empereur et statue de guerrier chinois à Hangzhou

Arrivée à Hangzhou le samedi matin et premières visites


Bref, une fois arrivés à la gare de HangZhou on a eu quelques difficultés pour trouver un bus nous menant à peu près au centre ville (oui là on était partis complètement à l’arrache, en ne prévoyant que l’hôtel et sans savoir du tout ce qu’il y avait à Hangzhou !), et on a finalement dû prendre un taxi pour aller directement à notre hôtel « Huan Dao » à Huang Sheng Lu (trouvé et réservé sur elong.com).
On s’installe alors tranquillement, puis on repart, frais et dispo dans l’étouffante chaleur chinoise – Hang Zhou enregistrait ce jour son record de température de l’année … supeeer ! Je vous dis pas à quel point rester une heure dehors devenait insupportable. Un problème de taille si on veut pouvoir apprécier la beauté de cette ville autrement qu’en la regardant de derrière les vitres d’un bâtiment climatisé.
On commence alors notre balade en longeant le côté Est de West Lake et en descendant vers le Sud, nous dirigeant vers la Pagode de Leifeng. On remonte le petit pont (nul), l’ancienne résidence (bof, on s’attendait à mieux d’après la carte de tourisme), puis on visite les jardins de l’empereur, vides, et particulièrement chauds ! Complètement assoiffés par la chaleur, on entre alors dans une maison de thé en bordure du lac … super cher !!!! 58 yuan pour un thé, avec accompagnement à volonté (parfait pour les chinois puisqu’il n’y avait que des fruits et des trucs immondes, genre pattes de poulet froides, et animaux de mer dégoutant) sauf qu’en fait ils nous ont fait payer 116Y parce que j’ai bouffé des fruits que Claire avait pris. Sachant que 116Y ça fait 10 repas en Chine, ça faisait cher la petite tasse de thé et les 3 bananes !
On ressort, se balade le long du lac, remonte jusqu’à la grande pagode du Serpent Blanc puis repart en face au Temple Jingci le temps que le soleil commence à se coucher pour admirer le coucher de soleil du haut de la pagode Leifeng (qui était moyen à cause des nuages mais qui donnait une petite impression magique, c’est vrai). Du haut de la Pagode de Leifeng et de ses 6 étages on surplombait toute la rive du lac aux paysages magnifiques (noter le bateau en forme de dragon qui emmène les amoureux en croisière et qu’on voyait bien de là haut).
On redescend ensuite pour se balader dans HangZhou de nuit … magnifique !! La pagode est éclairée de 19h a 21h environ, heure à laquelle il est moins intéressant de se balader dehors. On s’est baladé sur le chemin « causeway » de l’empereur traversant le lac, magnifique point de vue sur les lumières des temples le long du lac et de la pagode LeiFeng qui donnaient une impression magique. Bref une soirée de rêve :-D !
On est alors rentrés à pied à notre hôtel et là c’était un peu plus galère vu qu’on n’était plus très sûrs du chemin et qu’on commençait à avoir très mal au dos et aux pieds à cause de sandales, vu qu’on commençait tout juste notre expérience de touriste en Chine avec ce premier voyage.

Panorama sur le lac de l'Ouest et ses lotus à Hangzhou

Deuxième jour de visites, plus calme et toujours aussi chaud


Le matin fut particulièrement douloureux et on était encore très fatigués, mais on s’est forcés à aller à pied jusqu’à la pagode blanche (Baochu Pagoda) qui nous semblait très grande de loin, … mais en fait c’était juste parce qu’elle était super étroite ! Forcément elle donnait l’impression d’un gigantesque pic malgré ses petits 45m (et encore je lui en aurais donné 30 ^^). En venant on a longé le lac donc les lotus bordant sa rive étaient en fleurs, donnant un panorama magnifique sur le lac et son pont. En haut de la colline à la Pagode Baochu, on a rencontré un groupe de chinois qui se sont mis à chanter lorsqu’on est arrivés, et avec qui on a un peu discuté en anglais. Très simpas, ils nous ont ensuite conseillé de faire LingYin Temple (qu’on allait laisser de côté pour visiter d’autres pagodes vides … heureusement qu’on les avait rencontré !).
On arrive donc ensuite au Temple LingYin dans l’après midi en bus, toujours asphyxiés par la chaleur. L’ensemble hyper aménagé et bourré à craquer de touristes nous étonne encore, mais c’était pas plus mal. On s’amuse alors un peu à farfouiller dans le parc du Temple, tentant d’éviter la foule, avant de rentrer dans le tas en visitant les grottes aux 1000 Bouddhas, avant de rentrer dans le temple à proprement parler. Il était vraiment gigantesque, tellement vaste que les visites du parc, des grottes et du temple semblaient être trois sites différents ! Magnifique ! Enfin, la journée se finissant, on s’est fait arnaqués à prendre le téléphérique pour voir monter sur le pic aux 340 cellules de Bouddha d’après la brochure de l’office du tourisme, mais en fait pas du tout ! Et comme on était à la bourre à la fin, on n’a finalement pu rester que 5 min en haut à regarder vaguement le paysage qui était certes simpa mais qui n’avait rien de grandiose par rapport à celui de la veille à Leifeng.
Nous sommes enfin rentrés tranquillement en train à Shanghai le soir même, ravis de ce petit week-end dans une des plus belles villes de Chine.


Comment y aller et s'y déplacer
Barque sur le lac de l'Ouest à Hangzhou Le moyen le plus efficace est le train depuis Shanghai (gare du Sud, la nouvelle quasi futuriste et magnifiquement bien pensée comparée aux autres gares de Chine) pour 44 Y en siège mou et 40 min de trajet. Bien que la plupart des trains vers le Nord passent par Shanghai, il existe aussi un direct pour Pékin (400Y, 16h).
S'il ne reste plus de places en train, un autre moyen est le bus luxueux (enfin, c'est la Chine) depuis Shanghai en 2h et pour 54Y). Sinon la gare routière du Nord (attention les trois gares routières de Hangzhou sont hors centre ville) dessert aussi Nanjing en 5h de bus pour 120Y environ).
Si vous préférez un petit voyage romantique et voulez visiter Suzhou (ou en venez), vous pouvez également opter pour le bateau pour une croisière de 13h sur le Grand Canal. Départ à 17h30 pour 130Y environ en cabine en couple depuis le 138 Huancheng Beilu.
Enfin dernière possibilité : l'avion, ralliant Beijing ou Guangzhou pour 1000Y et Hong Kong pour 1800Y environ.


Achats
moines priant au Temple LingYin devant son bouddha géant à Hangzhou Côté souvenirs à l'effigie de la ville, rien de très spécial, à part des briques de l'ancienne pagode de Leifeng (effrondrée et restaurée, voir l'histoire du Serpent Blanc) qui se vendent très chers pour pas grand chose. A part ça, les gadgets habituels chinois et petits cadeaux de décoration.
Sinon, la spécialité de Hangzhou est le thé, sa région étant réputée notamment pour son thé vert LongJing ou "Puis du Dragon" (vous pouvez d'ailleurs aller vous balader dans les environs de la ville dans les petits villages qui récoltent leurs feuilles de thé, il paraît que c'est très agréable, et vous pourrez acheter du thé pour rien).
Vous pourrez également acheter de la soie des éventails (voire même des ciseaux ?!), Hangzhou possédant notamment un musée de la Soie. Mais n'achetez pas en bordure du lac où les prix sont exorbitants ! Préférez plutôt le marché de nuit dans Wushan Lu ouvert tous les jours de 18h à 23h (oui, au contraire des autres villes qu'on a visité, Hangzhou est une ville qui ferme tard, où on peut encore visiter et se promener jusqu'à 23h, les rues étant encore pleines de monde). Vous pourrez ainsi trouver à ce marché des fausses céramiques, souvenirs de Mao (lol), d'anciennes pipes ou encore des vêtements de Soie.


Renseignements
Il y a un office du tourisme en bas de la Pagode de Leifeng. Mais un conseil : brûlez le guide de tourisme de Hangzhou !! Non quand même pas, mais ce guide a une forte tendance à magnifier tout ce qui se rapporte à la ville ("Allez absolument contempler le majestueux lotus de gauche" ou des trucs comme ça).
Il y a aussi un office du tourisme tout juste en sortant de la gare ferroviaire au niveau inférieur, tout juste sur la gauche avec des cartes en anglais pour 15Y.


par NanoRoux, le 21/09/2007


Vos Commentaires

Vous y êtes allés ? N'hésitez pas à nous dire vos impressions pour les prochains visiteurs ! Ou si vous avez simplement une remarque sur la page ...

1. Par Touriste inconnu, le 10/01/2008 à 17:26:58

la chine est la plus goli



Poster votre commentaire

 
Mauvaise note12345 Bonne note
Nom :

Titre :

Message :

Adresse mail :

Site internet :

 

Note du webmaster : le site ayant été attaqué par des webmasters peu scrupuleux voulant faire leur pub gratuitement (je ne vous détaillerais pas le contenu ...), je suis obligé de fermer cette partie de commentaires. Désolé pour ceux qui avaient un message intéressant. Il semble aussi qu'à cause de ces gens, la bande limite du site ait largement été dépassée plusieurs fois et le site coupé.
Retour au haut de page.
Retour à l'accueil.


Design by Nanoroux